apprendre de, citations+, Je m'Éduque — 5 juillet 2019 at 1 h 36 min

#37- Nicolas Machiavel en 17 citations pour titiller l’Esprit congolais

by

Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes.

Nicolas Machiavel

De son nom vient le mot devenu célèbre qu’est « le machiavélisme ». Né en 1469 à Florence et décédé en 1527 toujours à Florence (Italie), Nicolas Machiavel fait partie de ces grands Esprits éclairés qui ont créé du POUVOIR, autrement dit ces grands hommes et grandes femmes qui ont laissé leurs pensées, leurs œuvres de l’Esprit comme patrimoines éternels de l’humanité.
Penseur humaniste hors pair, philosophe et analyste du pouvoir, également théoricien dans le domaine de la politique, de l’art de la guerre et de l’histoire, Nicolas Machiavel a vécu dans une période charnière où certains des plus grands génies universels ont décidé de se manifester à travers leurs œuvres: la Renaissance !

Nicolas Machiavel dans son bureau, une peinture (1894) de Stefano Ussi. Peinture
dans la galerie nationale d’art moderne et contemporain, Rome.

Trois œuvres littéraires majeures témoignent du génie de Machiavel:

  1. Le Prince
  2. Discours sur la première décade de Tite-Live
  3. L’Art de la guerre

Cependant, son œuvre qui nous vient le plus souvent à l’esprit est « Le Prince ». Voici 17 citations de Nicolas Machiavel pour titiller votre état d’esprit et renforcer votre observation des choses. Machiavel se lit avec plus de Cerveau et moins de cœur afin de sortir moralement moins secoué une fois la lecture terminée. Cependant, il est capital et même urgent à tout Enfant Congolais du Futur, à tout Enfant Africain Leader+ de faire connaissance avec l’œuvre de Nicolas Machiavel. C’est même collectivement vital c’est certain. #succès

La fortune ne change que pour ceux qui ne savent pas se conformer au temps.

Le hasard gouverne un peu plus de la moitié de nos actions, et nous dirigeons le reste.

Les hommes ne savent être ni entièrement bons, ni entièrement mauvais.

Tous les princes ont vaincu les armes à la main ou ont péri étant désarmés.

Il faut estimer comme un bien le moindre mal.

Un État bien constitué doit donc ordonner aux citoyens l’art de la guerre comme un exercice, un objet d’étude pendant la paix; et, pendant la guerre, comme un objet de nécessité et une occasion d’acquérir de la gloire, mais c’est au gouvernement seul, ainsi que le pratiqua celui de Rome, à l’exercer comme métier.

Un acte de justice et de douceur a souvent plus de pouvoir sur le cœur des hommes que la violence et la barbarie.

Il y a deux manières de combattre : l’une avec les lois ; l’autre avec la force. La première est celle des hommes ; la seconde celle des bêtes. Mais comme très souvent la première ne suffit pas, il est besoin de recourir à la seconde.

On fait la guerre quand on veut, on la termine quand on peut.

Un peuple qui commande, sous l’empire d’une bonne constitution, sera aussi stable, aussi prudent, aussi reconnaissant qu’un prince ; que dis-je ? il le sera plus encore que le prince le plus estimé pour sa sagesse. D’un autre côté, un prince qui a su se délivrer du joug des lois sera plus ingrat, plus mobile, plus imprudent que le peuple.

Nicolas Machiavel, penseur. La Renaissance

La médisance irrite les hommes et ne les corrige pas.

En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal.

La soif de dominer est celle qui s’éteint la dernière dans le cœur de l’homme.

Il y a deux manières de combattre, l’une avec les lois, l’autre avec la force. La première est propre aux hommes, l’autre nous est commune avec les bêtes.

Tout le mal de ce monde vient de ce qu’on n’est pas assez bon ou pas assez pervers.

Plusieurs se sont figuré des républiques et des principautés qui n’ont jamais été et qui ne seront jamais. Mais il y a si loin de la manière dont on vit de la manière dont on devrait vivre, que celui qui laisse ce qui se fait pour ce qui devrait se faire, cherche à se perdre plutôt qu’à se conserver. Et par conséquent, il faut qu’un homme qui veut faire profession d’être tout à fait bon, parmi tant d’autres qui ne le sont pas, périsse tôt ou tard.

Les hommes prudents savent toujours se faire un mérite des actes auxquels la nécessité les a contraints.

#succès

*** * ***

L’ENFANT CONGOLAIS DU FUTUR
… éduquons-le ensemble !

#ecf2037