curiosité, mentorat 7 exposant 7, SAGESSE — 26 juin 2019 at 19 h 57 min

#32. L’impatience des peuples têtus

by

Vous ne pouvez semer du maïs et vous attendre à récolter du riz. La terre ne multiplie que ce qu’on lui confie. La vie nous rend ce qu’on lui donne. Ne semez pas n’importe quoi sur votre parcours !
N’appauvrissez pas votre lendemain en croyant enrichir votre présent.

Zack Mwekassa

Des souffrances des peuples

Un peuple qui a tant souffert et qui ne veut plus apprendre et écouter est peut-être un peuple qui a perdu patience. Serait-cela le piège-même de sa souffrance: l’incapacité d’ (collectivement) apprendre? Il n’entend plus, dit-on, il est devenu sourd veut-on lui faire croire.

La consolation avec l’expression  »Ventre qui a faim n’a point d’oreilles » a-t-elle un sens dans ces conditions actuelles des souffrances de nos peuples? Comment avaient fait d’autres peuples affamés d’hier, plus affamés que nous dans beaucoup de cas, … comment avaient-ils fait pour donner des oreilles à leurs ventres ? Nous devrions méditer sur les réponses en analysant ces peuples, y consacrer du temps et de l’attention.

L'impatience des peuples

Quelques solutions infimes à télécharger dans notre conscience collective

  • 1. Arrêter de justifier nos échecs collectifs. Nous ne sommes pas les premiers à tourner en rond.
  • 2. Arrêter avec le bouc-émissariat, cette maladie qui rouille l’intelligence collective du peuple congolais et de l’Africain d’une certaine Afrique.
  • 3. Analyser, étudier le Japonais, l’Israélien, le Sud-Corée, le Nord-Coréen, le Vietnamien, le Singapourien d’hier (liste non exhaustive). Ces peuples qui, par le pouvoir de la résilience ont dompté la patience et embrassé les voies pénétrables de l’imagination créatrice et de l’intelligence collective.

Des peuples devenus résilients et efficients

Quand un Enfant ne va pas à l’école c’est tout le pays qui ne grandit pas.

Cheikh Anta Diop

Pour la curiosité intellectuelle des activistes et intellectuels proactifs au sein du peuple congolais et du peuple africain en général, il est important de nous documenter sur les mécanismes psychologiques qui ont permis à ces peuples cités ci-dessus de renforcer leurs cerveaux et leur Esprit Collectif pendant que dans des conditions plus ou moins similaires (le mal subi étant le mal) d’autres peuples se sont complètement déresponsabilisés de leurs propres Cerveaux et de leur Esprit global.

Un état de fait qui bousille l’intelligence collective d’une nation, du moins d’après les fais que nous présentent le Congo et le Congolais, qu’il soit au pays ou dans sa diaspora c’est du copy-paste pour certaines et certains parmi nous.

L’étude de soi-même et l’étude

Celui qui excelle à résoudre les difficultés le fait avant qu’elles ne surviennent.

Sun Tzu, l’Art de la guerre

Supposés avoir des armes du cerveau pour mieux creuser et mieux éclairer la société, nos Intellectuels, nos élites et nos grands érudits issus de grandes universités et de grandes écoles (Congo et diaspora) devraient se pencher sur ces genres des questions. Étudier d’autres peuples en profondeur, proposer des solutions inspirées ou extrapolées des lectures faites de ces peuples.

En attendant, quoi faire de notre curiosité intellectuelle?

Pour celles et ceux qui le peuvent, plongeons-nous dans les LIVRES sur ces peuples. Questionnons nos amis philosophes, psychologues, sociologues, historiens, écrivains partout dans le monde qu’ils soient africains ou non. Nous devons en savoir plus sur d’autres peuples et informer notre peuple, et plus particulièrement les Enfants dont l’écoute est encore intacte (par exemple: les natifs de 2010 et après).

Conclusion

Apprendre des autres (peuples) ne nous empêche pas d’apprendre de nous-mêmes. Notre cerveau a suffisamment de place, et notre esprit en a encore davantage. #succès

Cher Enfant Congolais du Futur, nous ne sommes pas le seul peuple à avoir souffert depuis le début de l’humanité. Il y a même des peuples qui ont été tout simplement éradiqués (qui ont disparu) au fil des siècles. Demain est un autre jour, un très beau jour que nous pouvons créer et construire dès maintenant juste après avoir lu cet article. Merci de partager nos articles dans vos emails et vos réseaux sociaux. #succès

L’ENFANT CONGOLAIS DU FUTUR,
… éduquons-le ensemble !

#ecf2037